Logement

Voyager en faisant du stop

Pour les puristes et les routards purs et durs, il n’y rien de mieux que l’auto-stop. Ce mode de voyage offre une expérience incomparable. Mais si faire du stop s’est comme se lancer dans une grande aventure, pleines de mystères, la démarche n’est pas toujours facile. Dans cet article, nous vous proposons quelques conseils qui vont vous permettre de vivre cette expérience de la meilleure façon possible et de maximiser vos chances.

L’intérêt de faire du stop

Pourquoi se risquer à faire du stop au lieu de prendre les transports en commun ou sa voiture comme tout le monde ? Le fait est que malgré les risques potentiels, faire du stop offre de très nombreux avantages et non des moindres.
D’abord, faire du stop est une façon de voyager à moindre coût, voire gratuitement. Comme il n’y a ni frais de transport à payer ni de carburant à acheter, le voyageur peut se déplacer gratuitement. Toutefois, rien ne l’empêche d’offrir quelque chose (de l’argent, de la nourriture ou un bien) à la personne qui a accepté de le prendre.
Faire de l’auto-stop permet aussi de rencontrer de nombreuses personnes, toujours différentes les unes des autres. Le fait d’aller d’un endroit à un autre en compagnie de différentes personnes à chaque fois permet de découvrir différentes histoires et de vivre différentes ambiances. Toutes ces rencontres permettent au final de se faire de très beaux souvenirs.
En outre, ce mode de voyage permet aussi de vivre une vraie aventure et d’apprendre de nouvelles langues grâce à la pratique. En effet, pour pouvoir demander à une personne de nous emmener quelque part et gratuitement, il faut au moins pouvoir communiquer avec. Faire du stop est l’occasion de s’exercer à la pratique orale d’une langue.

Comment s’assurer de faire mouche à tous les coups

Dans l’imaginaire collectif, l’auto-stoppeur est souvent perçu comme un danger potentiel. Pour un conducteur, il n’est pas toujours facile de s’ouvrir à un inconnu et de le faire monter dans sa voiture… ne sachant pas ses réelles intentions. L’auto-stoppeur a donc intérêt à faire bonne impression s’il veut s’assurer de faire mouche à tous les coups. Et cela passe avant tout par l’apparence extérieure.
S’il veut pouvoir « séduire » les conducteurs afin que ces derniers s’arrêtent et soient suffisamment en confiance pour le prendre, l’auto-stoppeur doit arborer une apparence propre et rassurante. Pour ce faire, il faut porter des vêtements propres, de couleurs claires et vives, avoir les cheveux bien coiffés (ni trop courts ni trop longs) et ne pas fumer au moment de stopper une voiture. L’auto-stoppeur doit montrer qu’il prend bien soins de lui et qu’il n’y a pas de doutes à avoir sur son hygiène.
L’auto-stoppeur doit aussi éviter de trop cacher son visage avec des lunettes de soleil, un chapeau ou encore un foulard. En montrant son visage et en arborant un large sourire, il témoigne de sa sympathie et aura plus de chance d’avoir la sympathie des conducteurs en retour.
En ce qui concerne la technique d’approche, celle-ci varie d’un auto-stoppeur à un autre. Mais en règle générale, ceux qui favorisent l’approche humoristique ont souvent plus de chance de se faire conduire gratuitement. L’idéal est d’avoir un panneau avec un message simple, drôle et lisible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *